Théâtre

ROBERTA : Alors, comme ça, vous venez vous faire égorger.

ÉDITH : Ah ! c'est donc cela. Tu entends, Paul ? Nous sommes ici pour l'égorgement. J'avais complètement oublié.

ROBERTA : Une chance que ça me soit revenu ! De toute façon vous n'y auriez pas échappé. C'est le destin.

PAUL : Oui, ce qui est écrit doit s'accomplir. Comme on dit, quand c'est écrit...

ÉDITH : ...c'est écrit !

Demain, même endroit, même heure. Éd. SCRIPT.

 

Ce site utilise des cookies pour mesurer les statistiques de fréquentation du site